entete

Coronavirus et DorVador

ÊTRE PROCHE DES AUTRES C’EST DANS CERTAINES CIRCONSTANCE ACCEPTER DE S’EN ÉLOIGNER !

Chers amis,
Nous entrons dans la phase dure de l’isolement. Chacun est chez soi et nous ne rompons pas le lien pour autant. A défaut de nos joyeux shabbat, nous allons mettre en place une série d’activités par internet interposé. Chacun pourra suivre de chez lui à sa guise, en contact de cœur et d’âme uniquement (contagieux également, mais de façon positive).

L’utilisation intensive du net par le large public semble saturer le réseau. Nous avons donc eu des coupures sur le système de classe en ligne habituel qui a ses qualités, mais exige trop de bande passante. C’est pourquoi nous passons à notre chaine YouTube où vous devez appuyer sur la vignette accueil sur la gauche puis "direct" (il y a également des vidéos enregistrées que vous pouvez regarder par ailleurs, mais ce n’est pas le direct qui ne s’affiche que si Yeshaya a commencé). Il semble que cela fonctionne (jusqu’à preuve du contraire...). Nous changeons l’horaire des cours pour éviter l’heure de pointe et libérer la soirée de chacun, les cours seront donc de 18h00 à 19h30 (penser à vérifier l’agenda du site). Nous ferons également Shaharit de la même manière. Ce mercredi matin YouTube a bien fonctionné.

E-synagogue sur YouTube

Par contre, YouTube ne permet pas de mettre un texte en ligne. Chacun devra donc se débrouiller pour trouver le texte étudié (sur le site DorVador en pdf dans l’article concerné ou sur sefaria). Ne pas hésiter à nous demander de l’aide.

Voici le programme à distance :

-* Chaque matin de semaine à 8h30 office de shaharit (jusqu’à 9h30), suivi d’une petite étude simple.

  • Les cours (Talmud, Hébreu biblique, Introduction) aux horaires 18h00-19h30.
  • Avant l’entrée du Shabbat nous ferons une partie des prières et une étude sur la Parasha de 17h00 à 18h30

Les activités seront inscrites sur l’agenda sur le côté du site… On adaptera tout cela à votre demande, selon nos possibilités et bien entendu la situation. N’hésitez pas à nous faire part de vos impressions, envies et suggestions, cela nous aide à organiser de notre mieux.

Il est important enfin d’être solidaires et de nous inquiéter les uns des autres. Ne pas hésiter à nous faire savoir tout problème que nous pourrions aider à résoudre.

Bon courage à tous. Que chacun prenne ses dispositions et agisse avec responsabilité, sans pour autant céder à la panique.

Shalom et santé à tous
Yeshaya Dalsace rabbin et Daniel Stein président de Dorvador

Don du sang

Les portes des synagogues sont fermées mais celles de nos prières et de notre solidarité doivent s’ouvrir encore plus grandes.

En ces journées où nous sommes physiquement obligés de nous séparer les uns des autres, où nous ressentons encore plus cette distanciation, cet éloignement de notre prochain si contraire à notre culture, il est important de montrer là où nous le pouvons notre solidarité, notre fraternité, aider ceux qui mènent cette lutte aussi fortement que nous le pouvons.

Dans ces bouleversements que nous vivons, les collectes de sang se sont effondrées. Certains EFS (établissements français du sang) ont constaté une baisse des dons de plus de 50% certaines journées. Des appels nationaux commencent à apparaître. Pour aider les malades, pour aider le corps médical à simplement faire son métier, nous vous appelons, nous responsables du Mouvement Massorti, à vous mobiliser et à vous rendre dans l’EFS le plus proche de chez vous pour donner votre sang, pour participer à ce qui fait partie de la guerre que nous menons contre le coronavirus.

Quelques conseils si vous voulez participer. Avant tout, ne le faites que si vous vous sentez sereins de faire ce don, et non comme une obligation. Avant de vous rendre dans un de leurs établissements, allez sur le site https://dondesang.efs.sante.fr/. Consultez d’abord les conditions d’éligibilité. Un petit test très bien fait vous permettra de savoir si, compte tenu de votre condition physique, l’EFS pourra procéder au prélèvement. Regardez aussi quel est l’EFS le plus proche de chez vous. Enfin, vous pouvez prendre rendez-vous et il est conseillé de le faire pour éviter les attentes. L’EFS s’organise bien entendu pour garantir la sécurité des donneurs, et c’est un motif autorisé de déplacement (assistance aux personnes vulnérables).

Guy Shapiro, Président de Massorti France

Enfin pour rire un peu :

On consulte un rabbin pour savoir quoi faire face à l’épidémie de coronavirus :

- manger de la matsa !
- Vous croyez vraiment que cela peut aider ?
- Non mais c’est facile à glisser sous la porte de la personne à l’isolement…

Had Gadia version Pessah 2020

Had Gadia, had Gadia
Une chauve-souris avait un virus
Had gadia had gadia
Puis vient le pangolin qui mange la chauve-souris qui avait le virus
Had gadia had gadia
Puis vient le chinois qui mange le pangolin qui avait mangé la chauve-souris qui avait le virus
Had Gadi Had gadia
Puis vient l’italien qui avait voyagé dans la ville du chinois qui avait mangé le pangolin qui avait mangé la chauve-souris qui avait le virus
Had Gadia , Had gadia
Puis vient le français qui avait rencontrée l’italien qui avait voyagé dans la ville du chinois qui avait mangé le pangolin qui avait mangé la chauve-souris qui avait le virus
Had gadia had gadia
Puis vient le reste du monde qui avaient voyagé de partout et qui avait rencontré le français qui avait rencontrée l’italien qui avait voyagé dans la ville du chinois qui avait mangé le pangolin qui avait mangé la chauve-souris qui avait le virus
Had Gadia Had gadia
Puis on est tous dans la merde a cause de tout le monde qui avait dit que c’était une gripette, et qu’on n’a pas besoin de rester chez soi et qu’on peut encore voyager de partout pour rencontrer le reste du monde qui avaient voyagé de partout et qui avait rencontré le français qui avait rencontrée l’italien qui avait voyagé dans la ville du chinois qui avait mangé le pangolin qui avait mangé la chauve-souris qui avait le virus
Had Gadia Had Gadia !

Adresse Bibliothèque numérique

En ces temps difficiles, j’ai pensé qu’une information sur la bibliothèque numérique de l’Alliance pouvait intéresser nos amis de DorvaDor. C’est une opportunité pour découvrir des milliers d’heures de lectures, en particulier les grands journaux et revues juifs du passé comme les Nouveaux Cahiers, Targoum, Evidences, les Archives israélites de France, etc.
https://www.aiu.org/sites/default/files/PDF/pub_biblio_num_2020.pdf
Bon courage à chacun, we shall overcome

Amicalement
Jean-Claude